France-Louisiane-PACA

300 ans de français et on a juste commencé !!!

France-Louisiane-PACA

Actualités



25/05/2019 : SUR LES PAS DE VINCENT VAN GOGH

25/05/2019 : SUR LES PAS DE VINCENT VAN GOGH

 

France-Louisiane Paca, a proposé, pour sa sortie printanière 2019, d'aller « sur les pas de Vincent Van Gogh, à Saint-Rémy de Provence où il posa son chevalet et qui l'accueillit pendant une année, de mai 1889 à mai 1890 ; et pour mieux plonger au cœur de l'oeuvre de l'artiste de génie, ignoré de son vivant.

Puis, aux Baux de Provence, pour une « immersion extraordinaire dans l'art et la musique », dans les monumentales Carrières de Lumières, pour découvrir deux expositions numériques immersives diffusées en continu : l'une consacrée à Van Gogh, la nuit étoilée, où sur 7000 m2 des Carrières, cette création visuelle et sonore retrace la vie intense de l'artiste tourmenté qui peignit pendant les 10 dernières années de sa vie plus de 2000 tableaux dispersés aujourd'hui à travers le monde, la seconde dédiée au Japon rêvé, images du monde flottant laissant les Carrières s'animer au gré des variations des nombreuses thématiques des estampes japonaises.

Le groupe (22 participants) avait rendez-vous à Saint-Rémy de Provence, ce samedi 25 mai, pour tout d'abord cheminer dans les pas de Van Gogh le long d'un parcours de 1,5 km jalonné de 19 reproductions de ses œuvres mythiques. Chaque tableau était accompagné d'un extrait de lettre écrite à son frère Théo, lui décrivant l'endroit qui l'inspirait tant ainsi que son état de santé et d'esprit du moment devant tant de beauté : exemple … avec un soleil qui inonde tout d'une lumière d'or fin (le 5 septembre 1889) ».

Avons visité le Cloître roman Saint-Paul de Mausole où l'artiste a exprimé sa souffrance et ses espoirs, par sa peinture et ses écrits ; les jardins fleuris, la chambre d'hospitalisation reconstituée, le buste de Van Gogh, les cyprès et les champs d'oliviers.

Citons aussi le Musée Estrine qui consacre cette année « au goût des mots » des ateliers de lecture à voix haute prenant comme matière la pensée et les mots de Van Gogh.


Et n'oublions pas de mentionner le déjeuner dans un bon petit restaurant du centre de la ville de Saint-Rémy où la joie et la convivialité étaient de la fête, avec distribution de colliers du « Mardi Gras » de la Nouvelle-Orléans 2019.


Le groupe se sépara avec une nouvelle fois les mêmes mots de ravissement d'avoir pu participer à cette belle sortie.


A la prochaine fois !

 

Paulette Rodgers

1er juin 2019

voir les photos  SUR LES PAS DE VINCENT VAN GOGH 



 

05/01/2019 : Le carnaval de La Nouvelle-Orléans

 

Le carnaval ou Mardi gras à La Nouvelle-Orléans remonte à la présence française de la fin du XVIIesiècle. À l'origine (3 Mars 1699), il consistait à faire honneur à l'explorateur
René
-Robert Cavelier de la Salle (découvreur du Mississipi) qui avait baptisé « point de Mardi gras» une bande de terreproche de l’embouchure au sud de la future Nouvelle-Orléans. Après la création de La Nouvelle-Orléans (par Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville,1718), le carnaval se déroule autour de bals. La gouvernance espagnole le supprime.
L'événement revoit le jour en 1823 et se voit légaliser quatre ans plus tard. En 1857, d
es défilés de chars etde fanfares apparaissent.

De nos jours, le Carnaval à La Nouvelle-Orléans est une immense fête, riche en animations et haute en couleur. Il est considéré comme le plus important du monde avec celui de Rio; la ville tourne au ralenti, spécialement le Mardi Gras, jour férié, et seule la fête rythme le quotidien.
La ville se pare pour l'occasion de ses plus beaux
atours, et la foule déguisée enviolet, or et vert se réunit dans les rues, autour desparades de chars, défilés, concerts de jazz, et bals. Pendant les défilés, des objets sont lancés aux passants (les fameux colliers,...).

Les parades (krewe) comportent chacune environ de 20 à 40 floats (chars simples à sextuples) à deux étages sur chacun desquels se trouvent 15 à 40 figurants; ils sont entrecoupés de défilés de marching bands(danseuses, majorettes, fanfare,...) des collèges, écoles et universités, privés ou publics, parfois de chars institutionnels (Coast Guard, ...), soit au total couramment 700 à 1500 personnespar parade ; évidemment les paradesne peuvent traverser le quartier Français à cause de l’étroitesse des rues mais elles y parviennent et le longent (Canal Street, ...).
Les parades demandent une année entière
, de la conception (choix de la thématique et sa déclinaison en chars), la planification et l’organisation, à la réalisation, aux essais et la mise au point; elles sont faites par des communautés, clubs et associationsqui se mettent au travail dès le lendemain du mardi gras. Le premier fabricant mondial de chars est Kern Studios.
Roy Kern était peintre de barges
pendant la dépression de 1929, et son fils Blaine de peintures murales; ce dernier se mit à sa première paradeen 1932, voyagea en Europe (Italie, France et Espagne) pour apprendre la construction de chars, et maintenant il fabrique 18 krewe pour le carnaval de La Nouvelle Orléans chaque année.

Cette année le carnaval débuta le samedi 5 janvier, et le 6 au French Quarter par le krewe de Jeanne d’Arc. On remarqua le 15 Janvier la Bohème, puis le Vieux, Poseidon, Persée, le Lions club, Femme fatale, Druides,Cléopâtre, Eve, César, Pygmalion, Nemesis, Carrolton, le Roi Arthur... Le 1er Mars, Hermès («Musique de cour de louis XIV») et Morphée. Le 2 : IRIS, parade de femmes,commencée en 1917, est la plus grande parade féminine du monde (1500 participants, 37 Floats et 12 tanks); TUCS, commencée en 1969, par les étudiants de l’Université Loyola satirique et irrévérencieuse avait pour thème cette année: le médical.

ENDYMION, la plus grande (36 floatset 3200 figurants) avait pour thème le côté merveilleux et la science-fiction. Le 3 Mars, les parades se succédèrent de 5h15 à 22h30, notamment BACCHUS, quiavait pour thématique cette année le cinéma US, Hollywood, «starring Louisiana»; Le lundi gras 4 Mars vit PROTEUS, PANDORA, l’arrivée du roi ZULUsur le Mississipi,...
Enfin, le Mardi
Gras (5 Mars) il y avait cette année 11 parades, dont ZULU ( la communauté Zoulou la plus importante des USA se trouve à la nouvelle Orléans), REX, ElKS,

Tous se retrouvent dans cette grande fête qui rassemble tout ce qui est épars le reste de l’année.

Alain Péronny



 

13/10/2018 : Visite des sites du Débarquement de Provence

 

L'Ordre Lafayette France et notamment la Délégation des Alpes Maritimes organisèrent la visite des sites du débarquement en Provence samedi dernier 13 octobre. C'est ainsi que notre Association France-Louisiane Paca fut conviée à participer à cette belle sortie automnale.

Précisons que France-Louisiane Paca avait déjà organisé une sortie semblable en mars 2016. Profitant de cette opportunité et de la synergie entre associations, nous avons pu, par d'autres aspects, compléter, étoffer et embellir cette dernière visite.

Mais avant de détailler cette merveilleuse journée, il faut rappeler que le débarquement en Provence du 15 Août 1944 a été quelque peu « oublié ». En effet, dans la mémoire collective, il a été masqué en grande partie par celui du 6 juin 1944 en Normandie.

Or, si le débarquement en Provence n'est que second par sa date et ses moyens employés, il n'en est pas pour autant secondaire. Les deux opérations ont été conçues conjointement par les états-majors alliés. Celle de Méditerranée appelée « Anvil «  (enclume en Français) aurait dû avoir lieu en même temps que l'opération « Overload ». Elle a été décalée par manque de péniches de débarquement et pour ne pas ponctionner les fronts italiens avant la prise de Rome. Mais les Américains l'ont maintenue contre l'avis des Anglais.

Et c'est par une magnifique journée d'automne douce et ensoleillée que le Groupe se donnait rendez-vous sur la grande plage du débarquement du Dramont à Saint-Raphaël (Var).

Elle porte encore aujourd'hui les traces de l'histoire récente. Elle fut en effet l'un des principaux sites de débarquement allié en Provence. C'est ainsi que plus de 20 000 GI's de la 36ème Division du Texas y débarquèrent avec véhicules blindés et artillerie lourde, le 15 Août 1944.

Pourquoi avoir choisi la Plage du Dramont ?

La Plage du Dramont fut choisie pour le débarquement allié pour les raisons suivantes :

-      Grande plage de galets (pour les véhicules),

-      Peu d'habitation (ce qui sauvera Saint-Raphaël des bombardements),

-      Pour préparer le débarquement, le 14 août 1944, un commando Français (30 hommes)

-      fût débarqué en avant garde. Hélas, ils périrent sur un champ de mine.

-     La zone de débarquement se trouve entre Bormes les Mimosas et Saint-Raphaël, sur le littoral accidenté et peu favorable des massifs des Maures et de l'Estérel.

-     Pour échapper à l'artillerie allemande retranchée à Toulon,

-     puis pour accéder au plus vite à la RN7, l'axe majeur qui permet d'atteindre la vallée du Rhône.

C'est cet objectif que vise l'opération aéroportée qui se déroule, à l'aube du 15 Août 1944 dans la vallée de l'Argens. Plus de 7000 hommes Anglo-Canadiens et surtout Américains, 200 Jeep et autant de canons, dans un secteur dégagé par les Forces Françaises de l'intérieur (FFI).

Puis, nous empruntions la fameuse, la belle, l'incomparable corniche de l'Estérel jusqu'à Théoule sur Mer (AlpesMaritimes) pour rejoindre le restaurant « La Tour d'Esquillon.
La promenade est presque indescriptible de beauté, de sérénité, de lumière si chère à nos grands peintres. Face à la Baie de Cannes, le charme des lieux face à la mer était un enchantement pour les yeux et le déjeuner un enchantement de saveurs provençales pour nos palais.

Dans un salon privé, Alain Péronny a tenu à remercier les adhérents de tous bords ainsi que de nouveaux arrivants, dont un jeune Niçois (25 ans) engagé dans l'Armée de l'Air à Salon de Provence, sur le point de terminer sa formation d'officier mécanicien.

Le titre de « Membre actif » de l'Ordre Lafayette lui fut attribué par Alain et, solennellement, un diplôme « Vivre pour Servir » « Live to Serve » lui fut remis.

Peut-être un futur adhérent FRANCE-LOUISIANE. Qui sait ?

Et pourquoi pas tout son bataillon de Salon de Provence !!!

C'est ensuite à la hâte que nous avons parcouru les quelques kilomètres qui nous séparaient de la commune du Muy, premier village libéré de Provence. Des bénévoles passionnés et passionnants, ont ouvert les portes du musée de la Libération spécialement pour nous.

Ce musée présente dans le cadre remarquable d'un ancien moulin à huile d'olive une page d'histoire parfois oubliée. Musée Mémorial dédicacé au Débarquement en Provence et plus spécialement à la 1ère Division aéroportée « Airborne Task Force » du Général américain Robert T. Frederick.

Il nous a été conté l'histoire du Muy, la passion de ces bénévoles pour cette épisode de l'histoire.

Nous avons visité les pièces consacrées à cette histoire.

Des milliers d'objets de cette période sont exposés, des photos, des gravures, des uniformes militaires, des parachutes, casques, armes, lit de camp, drapeaux , jeep, etc...

Une pièce est la « copie collée » d'un intérieur de l'époque : mobilier, nécessaire de toilette, vaisselle jusqu'aux vêtements offerts par la petite fille de Mme De Gaulle pour revêtir une très grande poupée. C'était vraiment touchant...

Il fallait hélas rentrer, mais quelle journée réussie, intéressante et nous avons promis de revenir, avec amis et parents, eux aussi avides, j'en suis sure, de découvrir ces lieux qu'ils ne faut surtout pas oublier...

Paulette Rodgers

16 Octobre 2018

voir les photos Visite des sites du Débarquement de Provence



 

20/10/2017 : ASSEMBLEE GENERALE FRANCE LOUISIANE à PARIS

20/10/2017 : ASSEMBLEE GENERALE FRANCE LOUISIANE à PARIS

A l’occasion de ses 40 ans d’existence, l’association France-Louisiane a réalisé une soirée festive exceptionnelle en musiques au prestigieux Hôtel de Talleyrand, situé Place de la Concorde à Paris, avec le soutien de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

C’est dans ce bâtiment historique que vécut Charles Maurice de Talleyrand-Périgord et où siégea au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale l’administration américaine du Plan de redressement de l’Europe, plus connu sous le nom de Plan Marshall.

Dans les salons prestigieux de ce site classé, nos visiteurs ont pu découvrir ou revisiter les richesses culturelles de  l’état le plus atypique et le plus francophone des Etats-Unis, à travers trois expositions d'art et de photographie, les cocktails et la légendaire cuisine louisianaise ;

Et par-dessus tout trois formations musicales illustrant chacune à sa façon une partie de la palette des talents et de la diversité de l’héritage considérable apporté par les musiques de Louisiane, ont mis le feu : le New Orleans Jazz Band, le groupe de musique Cajun de référence, Bélisaire, (www.belisaire.com) déguisé dans le style carnavalesque Néo-orléanais (le deuxième du monde) et un pianiste – chanteur de Jazz qui illustra les cultures et les courants variés qui s’y sont donnés rendez-vous, et parfois métissés, du Spiritual au Blues, des rythmes créoles, du Boogie au Swing et à la Soul, etc, revisités à l’aune de courants modernes.

Cette soirée mémorable fut aussi l’occasion de présenter les différentes activités qui marqueront 2018, en Louisiane et en France, notamment le tricentenaire de la fondation de la Nouvelle-Orléans en 1718 par le Français Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, et un voyage exceptionnel conçu par l’Association France-Louisiane: pour ses adhérents et amis; qui amènera les voyageurs non seulement pour quatre jours de fêtes à la Nouvelle Orléans, mais aussi à dénicher le charme de Natchitoches, la plus vieille ville de Louisiane, à revisiter des plantations et demeures légendaires, danser et déguster des spécialités Cajun à l’incontournable Lafayette, à s’immerger dans le Gospel à Houma, etc...

http://france-louisiane-blog.org




 

27/08/2017 : LA LOUISIANE ET MARSEILLE

 

Elementary school exchanges

Un remarquable projet pédagogique, conduit par les enseignants, les bénévoles, et bien-sûr les élèves de l’école du Sacré Coeur de Marseille, avec le soutien de l’Association France Louisiane, verra de nouveau le jour à la rentrée scolaire 2017/2018.

lire l'article complet dans le blog de FLFA.FR

http://france-louisiane-blog.org/

 

 

 



 

06/04/2017 : Le Cinema Louisianais à la Ciotat

06/04/2017 : Le Cinema Louisianais à la Ciotat

Un festival de cinéma louisianais à la Ciotat ?  Tel était l’objet, le 6 avril dernier, de la rencontre de quelques représentants de France -Louisiane avec les responsables de L’Eden Théâtre, plus ancien cinéma au monde toujours en activité.

Vice-présidente de France Louisiane- Paca, Paulette Rodgers était accompagnée de Jean-Pierre Bruneau, responsable des secteurs musique et cinéma à France Louisiane national et de Dominique Delannoy membre de  FLFA, « ciotadin » et fidèle habitué du cinéma Eden. Ils y ont rencontré le directeur de la salle, classée Art et Essai, Alexandre Maître et Guy Anfossi, secrétaire de l’association « Les Lumières de l’Eden » qui gère le cinéma dans le cadre d’une délégation de service public.

Cette idée de festival qui pourrait se dérouler en 2018 dans le cadre des célébrations du 300° anniversaire de la fondation de la Nouvelle-Orléans a visiblement séduite et conquise l’équipe de l’Eden et promesse a été faite de se rencontrer à nouveau pour étudier les modalités plus en détail.

Salle à l’italienne entièrement rénovée en 2013 et lieu magique, l’Eden fut le premier théâtre à accueillir dès 1895, puis, régulièrement à partir de 1899, des projections de films des frères Lumière, inventeurs du cinématographe qui possédaient une propriété dans la ville et y tournèrent le célèbre documentaire pionnier « L’arrivée d’un train en gare de la Ciotat ».

Jean-P Bruneau
Administrateur de FRANCE LOUISIANE FRANCO AMERICANIE



 

19/02/2017 : JOURNEE A VALBONNE

19/02/2017 : JOURNEE A VALBONNE

JAMBALAYA PARTY

Le dimanche 19 février 2017, par une superbe journée ensoleillée rappelant que le printemps n'est pas très loin, nous nous sommes réunis, quelques Adhérents et sympathisants, à Valbonne (Alpes Maritimes), chez Serge Brival, un grand et fidèle ami de notre Association, pour une petite réunion FL Paca, et aussi pour apprécier ses talents de cuisinier-traiteur.

Un Jambalaya au menu...

 Qu'on l'appelle JAMBALAYA ou JUMBALAYA, pour cuisiner ce plat traditionnel de la cuisine Cajun, il vous faut soit un pianiste de jazz, soit des musiciens cajuns avec leurs violons et accordéons. Si vous ne trouvez ni les uns, ni les autres, il vous reste à battre du pied et frapper dans vos mains en chantant « Jambalaya on the bayou ».

Vous l'avez compris, le Jambalaya est un plat familial que l'on déguste partout en Louisiane, à la Nouvelle Orléans et dans les bayous. Ce plat composé de riz, crevettes, poulet ou jambon... est simple à préparer. Il se décline de nombreuses façons...

En Louisiane, on dit qu'il existe autant de recettes de Jambalaya que de foyers Louisianais...

Mail il existe aussi le Jambalaya de Provence (et là, je dois dire que nous étions nombreux à entendre cela pour la première fois). Le Jambalaya de Provence se prépare avec de la volaille et du riz au safran. Frédéric Mistral en parle d'ailleurs dans son ouvrage « Lou Tresor dou Felibrige ».

Les étymologies sont diverses. L'occitan jambalaia désigne, selon Frédéric Mistral, un ragoût de riz avec une volaille. Ce pourrait être un mot d'origine séminole, repris par les Acadiens et signifiant « fête ». Il pourrait aussi venir du créole des esclaves de Louisiane « Jambon », etc...

Dans le culture des Etats-Unis, ce plat est la signature de l'Etat de la Louisiane. La ville de Gonzales, dans la paroisse de l'Ascension, serait capitale mondiale... Ce plat est si connu et aimé que, en 1952, le chanteur Hank Williams a utilisé une mélodie cajun pour écrire en vieux français une ode à ce plat, et aux gens qui en mangent « Jambalaya on the bayou ». Elle est interprêtée par Eddy Mitchell dans son album intitulé « Jambalaya paru en 2006.

 Plus de 120 recettes sont recensées. Aussi je vais arrêter là mon bavardage en remerciant encore notre ami Serge pour nous avoir régalés et merci aussi à son épouse pour son accueil chaleureux.

 Le groupe s'est séparé après une merveilleuse journée passée ensemble.

                                              A quand la prochaine?

 

Paulette Rodgers

19 Février 2017



 

25/11/2016 : La Nouvelle Orléans à l'honneur à Marseille

 

                       LA NOUVELLE ORLEANS A L'HONNEUR A MARSEILLE

                       -------------------------------------------------------------

« Le Louisiana Jazz Club » de Marseille nous emmène régulièrement en Louisiane, notamment à la Nouvelle Orléans. En particulier, ce 25 Novembre 2016.
Et comme on dit dans ce club marseillais apprécié des connaisseurs : « c'est le jazz que l'on aime ».

EMAY, avec sa douce, merveilleuse, riche et lumineuse voix de conteuse et de chanteuse de jazz, nous a entrainés dans les rues de la Nouvelle Orléans, pendant deux heures. Quel enchantement !

Pour les initiés, la nostalgie était là. Et pour les non initiés, l'envie d'y aller et de vivre cette expérience sur place.

« « EMAY est dans la ligne de grandes chanteuses de jazz : Ella Fitzerald, Billy Holiday, Diane Reve, Nancy Wilson. Elle interprète les Grands Standards du Jazz et de la Bossa-Nova, les balades envoutantes.... Accompagnée d'une rythmique de grand talent.... » »

Quelle merveilleuse soirée!!!

Date: 25 Novembre 2016 au Théâtre de Sainte-Marguerite 133, Bd de Ste Marguerite 13009 Marseille

 

                       ET DANS LE CADRE DE JAZZ SUR LA VILLE 2016

                       --------------------------------------------------------

Le lendemain soir, nous avions la joie d'applaudir LOUISE & THE PO'BOYS.

« « Ils ont revisité avec brio et originalité les standards du jazz de la Nouvelle Orléans, du

French Quarter et des steamboats du Mississippi.

Que ce soit au détour d'une rue ou d'une scène de cabaret, grâce à son swing irrésistible, ce

« marching band » ne donnait qu'une envie : celle de danser. » »

Puis a eu lieu la projection du film « The Whole Critty City » de Richard Baber et André Lambertson Etats Unis 2016 -

« » » Ce film nous plonge dans le quotidien de trois marching bands de collèges de la Nouvelle Orléans. Il suit pendant une année des enfants qui grandissent dans la plus musicale et la plus dangereuse des villes américaines. Leurs chefs d'orchestres les préparent à participer en tant que musiciens à la grande parade du Mardi Gras, mais aussi à survivre à la violence de leur environnement. » » »

Quelle belle initiative ! Quelle leçon de vie ! Félicitations à ces musiciens-organisateurs !

Date: le 26 Novembre 2016 au Cinéma l'Alhambra 2, rue du cinéma 13016 Marseille 

Paulette Rodgers

7 Décembre 2016



 

23/11/2016 : L'ENFANT DES CHAMPS DE COTON

 

L'ENFANT DES CHAMPS DE COTON

Ou la vie extraordinaire de Rudi Wilburn

« En scène pour tes Droits »


Conte musical pour enfants et familles et concert.

Une centaine d'enfants, danseurs et chanteurs se sont produits sur la scène de la Salle Vallier à Marseille, entourés par des artistes professionnels, notamment Rudi Wilburn qui a autorisé l'Association Les Arts et l'Enfant à s'inspirer de sa vie pour présenter ce spectacle.

Tout démarre avec le conte musical relatant l'histoire d'un enfant black américain né au Texas qui porte sur ses frèles épaules l'histoire de sa famille, esclaves venus d'Afrique et asservie depuis des décennies à cueillir les fleurs de coton en Caroline du Sud, puis au Texas.

Sa vie sera illustrée par des chants et par des danses des Ateliers des Arts et l'Enfant et de ses partenaires.

Rudi Wilburn est né à Brownwood au Texas. Devenu très tôt chanteur dans une chorale, il est,

à 13 ans, l'un des meilleurs chanteurs de soul-music d'Amérique du Nord.

Pour terminer le spectacle musical, illustré par un magnifique film en noir et blanc,

Rudi Wilburn vint sur scène chanter d'abord seul, puis avec les enfants et artistes.

Ce furent des moments d'émotion au fil du temps. Cette histoire relate les difficultés rencontrées par ses ancêtres, leur misère, leur courage, mais aussi leur détermination.

Rudi Wilburn est un exemple vivant de cette période.

Bravo à l'Association Les Arts et l'Enfant. Merci de m'avoir invitée.

Merci pour leur engagement et merci à ce grand chanteur musicien qu'est Rudi Wilburn.

l'ENFANT DES CHAMPS DE COTON : le 23 novembre 2016 Salle Vallier 90, Bd Boisson 13005 Marseille

Paulette Rodgers

23/11/2016



 

30/04/2016 au 03/05/2016 : SEJOUR DANS LE PERIGORD NOIR

30/04/2016 au 03/05/2016 : SEJOUR DANS LE PERIGORD NOIR

La réputation gastronomique du Périgord, avec son foie gras, ses confits d'oie et de canard, justifie à elle seule le déplacement effectué par une vingtaine d'adhérents de notre Association.


Déplacement que nous pourrions intituler « sortie de Printemps ».


Elargissons l'étendue de ce magnifique séjour par les explications suivantes.

A commencer par notre hébergement à Siorac au « Relais du Périgord Noir », ancien relais de Poste, tout en pierre blanche qui a traversé les années tout en nous offrant un confort moderne.

Le Château de Biron est l'une des quatre baronnies du Périgord avec Bourdeilles, Beynac et Mareuil. Classé Monument historique, le Château de Biron est un ensemble architectural exceptionnel dont l'Histoire est liée depuis près de mille ans aux Maîtres incontestés qu'étaient les Gontaut-Biron. Chaque siècle, entre le 12e et le 18e, a laissé son empreinte.

La Bastide anglaise de Monpazier considérée comme la « bastide modèle » parmi les 300 bastides du grand Sud-Ouest, nous a séduits tant par son charme authentique que par son architecture.

Flâner dans les ruelles et sous les arcades fut un réel enchantement.

 

Le « Bon Goût du Périgord » : la Truffe. Un moment inoubliable ; la visite d'une truffière avec chiens et le Maître des lieux pour la recherche et la récolte de truffes. Puis, la Patronne en cuisine nous a fait la démonstration de la « brouillade de truffes ». Le déjeuner fut excellent : rien de plus normal au Pays de la Truffe du Périgord Noir!!!

 

Venait ensuite la visite guidée de la cité médiévale de Sarlat, ville d'art et d'histoire avec ses ruelles pavées, ses toits de lauzes, ses murs de pierres blondes et chaudes.

Lascaux II – Montignac. La grotte ornée la plus visitée au monde. Le fac-similé de Lascaux se situe à 200 m de la grotte originale, sur une colline boisée qui domine Montignac, au coeur de la Vallée de la Vézère, classée patrimoine mondial par l'Unesco, en raison de son exceptionnelle richesse en sites préhistoriques.

 

Mais la cerise sur le gâteau est à venir...

« La Maison Blanche en Dordogne »

« Le Château de Rastignac à la Bachellerie »

Vous ne rêvez pas. J'ai bien dit « la Maison Blanche en Dordogne » et comme je l'ai déjà fait remarquer :

« Nul besoin de traverser l'océan Atlantique pour prendre un bol d'air d'Amérique et croire au mirage US ».

 

Pourquoi ? Parce que nous avons trouvé dans le Périgord, situé aux environs de Périgueux, le Château de Rastignac qui ressemble à s'y méprendre, à la résidence des présidents américains à Washington. Le château est une résidence privée. Donc, pas de visite possible.

Mais, c'est mal connaître l'opiniâtreté qui nous anime . La rédactrice de ce document a si bien oeuvré que les portes du château nous furent ouvertes et nous avons pu admirer le hall d'entrée et la cage d'escalier, du pur style Louis XVI, classés Monuments historiques.

 


Il est à noter, en effet, que la similitude est frappante avec la façade Sud de la Maison Blanche.
Ou le contraire. Mais, là, nous laisserons aux historiens la lourde tâche de démêler l'Histoire.
Qui a copié qui ??? Ce qui est sure, c'est que le Château de Rastignac n'a pas fini de faire parler de lui.

 

Pour ceux et celles qui le souhaitaient, nous avons prolongé le circuit à Rochefort sur Mer en Charente Maritime, par la visite de la Corderie Royale et de l'Hermione.

 

« « Toujours présente, mais jamais visible, la mer est le plus grand amour de Rochefort, le souvenir de l'âge d'or, le regret du large » » Erik Orsenna.

 

Promouvoir l'ancien arsenal de Rochefort créé en 1666 et la construction du premier bâtiment industriel : la Corderie. Cette manufacture de cordage a fonctionné de 1669 à 1867. On y fabriquait sur 300 m les cordages nécessaires pour équiper les bateaux construits dans l'arsenal.

Puis a eu lieu, pour notre plus grand plaisir, la visite de l'Hermione revenu à son port d'attache pour son entretien et sa révision, après son grand périple vers les Etats-Unis, sur les pas (et sur l'eau) du Marquis de La Fayette.

La visite, ainsi que le récit, étaient faits par un marin ayant lui-même effectué la traversée de l'Atlantique jusqu'à Philadelphie. Il avait d'abord participé aux longs et grands travaux de construction du bateau. Son expérience et sa passion nous ont enchantés. Un réel bonheur.


Paulette Rodgers
31 Mai 2016

voir les photos SEJOUR DANS LE PERIGORD NOIR MAI 2016



 

12/09/2015 : JOURNEES DES ASSOCIATIONS

12/09/2015 : JOURNEES DES ASSOCIATIONS

Nice Palais des expositions

  • Stand FLPACA (voir ci-contre)

  • Mini-concert-conférence sur les sources du Jazz de la Nouvelle Orléans



 

05/10/2014 : LES CAJUNS DE LOUISIANE

05/10/2014 : LES CAJUNS DE LOUISIANE

Salle du Royal, rue Pasteur à GAP

L'extraordinaire histoire des Cajuns, ces Français ayant émigré en Acadie (Canada) au XVII°siècle et qui déportés, s’installèrent en Louisiane au XVIII°siècle.

Une journée d'immersion originale avec films, musique cajun, danses, conférence et gastronomie.

 



 

04/10/2014 : LES CAJUNS DE LOUISIANE (suite)

 

PROGRAMME

5 octobre au Royal (entrée libre)

9h45 Projection du film documentaire «Dedans le sud de la Louisiane» de J.P. Bruneau (1972 , 45mn)

10h45 Film «Bélisaire le Cajun» fiction historique et d'aventure du cinéaste louisianais Glen Pitre, (1986, 1h43)

12h30 repas cajun à l'école Pasteur (15€ et initiation danse ) en musique avec l'orchestre «Vilain Creviss» de Chambéry,

après-midi au Royal (entrée libre)

14h30 Présentation des intervenants
14h45 Projection de «Louisiana blues» , documentaire de J.P. Bruneau (1992 , 52 mn) 15h45 Débat avec le réalisateur

16h Conférence musicale «les sources du jazz et de la musique cajun» par Alain Peronny

18h projection du court métrage «Zarico» du québécois André Gladu (2005, 53mn)

19h Initiation à la danse et bal cajun sous la direction d'Anne Baillon du CMCL et de l'orchestre «Vilain Creviss»

21h : fin de la soirée


voir les photos LES CAJUNS DE LOUISIANE 05/10/14

 
 
 
 
Dedans le sud de la Louisiane

Un film culte, des musiciens de legende, une des plus belles pages de la musique, une celebration visuelle et sonore memorable ! L'âge d'or des musiques cajuns et creoles. Ce film documentaire a recu le coup de coeur des Musiques du monde 2007 de l'Academie Charles Cros au festival Les Escales de St Nazaire en 2007.

 
 
 
 
Belisaire le cajun

Film de Glen Pitre, qui decrit les problèmes de l’oppression dont souffraient les Cajuns il y a plusieurs decennies, en Louisiane. C’est l’une des evocations les plus justes de l’histoire de la culture cajun qui fut si souvent persecutee.

 
 
 
 
Louisiana blues

Film musical de reference sur le Blues cajun de Lafayette, La Nouvelle-orleans et Port-Arthur. Une culture originale et un mode de vie attachant qui ont pu, dans un contexte hostile, se maintenir depuis plus de quatre siècles ! Culture enracinee, bien vivante aujourd'hui encore, mais metissee, enrichie par divers apports dont le moindre n'est pas celui de populations noires creoles venues de l'Afrique et des Antilles. Belle lecon de resistance identitaire et culturelle.

Alors "laisser les bons temps rouler"

 
Conference :

Les sources du jazz et de la musique Cajun

Par Alain PERONNY de l’Association

« France Louisiane » qui a pour but de defendre la pratique de la langue francaise dans les Etats d'Amerique du Nord.

« Des field-hollers (chants de travail dans les champs), jusqu’au Swing, en passant par le Spiritual et le Gospel inspires de la Bible, le Blues de la detresse , le Boogie-Woogie père du Rock’Roll et le Ragtime, il evoquera les sources historiques et geographiques ainsi que l’evolution de ces musiques et de ces chants. »

Le Jazz rassemble les hommes de tous peuples, de tous continents, de toutes conditions et de toutes confessions.

 

Zarico

c'est la musique populaire distincte de la culture creole noire francophone du sud-ouest de la Louisiane. Ce film retrace les pas de la population creole, pour en suivre les diverses influences musicales et le developpement du style ainsi que l'influence du Zarico sur le jazz, le blues et même le rock.

 

L'orchestre « Vilain Creviss »

Il a vu le jour en 2008, autour du lac d'Aiguebelette en Savoie, grâce à 6 copains amoureux du « Cajun Groove». Originalité du groupe : donner à entendre les diverses facettes de cette musique aux origines très diversifiees : blues du sud, caraibes, indiennes, celtiques, francaises et même quelques compos assaisonnees à la manière bayou.



 

28/06/2014 : GARDEN PARTY BRIGNOLES

 

FRANCE-LOUISIANE  PROVENCE ALPES CÔTE D'AZUR CORSE

GARDEN PARTY/BARBECUE à L'AMERICAINE 

A BRIGNOLES 

PROGRAMME

11h00. accueil sur place, au CASTEL ST LOUIS1 à BRIGNOLES, par nos hôtes Christian et Josy LOBBE avec leur chaleur, leur amitié et leur gentillesse légendaires.

Dès l’apéritif, animation musicale : Mart Lyon et son ensemble pour nous transporter au-delà de l'Atlantique aux accords «Country-Western», en passant par la Louisiane.

Repas : Buffet de crudités, Barbecue à l'Américaine, Potatoes, salade de fruits, glaces, café et vin compris.

Venez nombreux partager avec nous cette ambiance hors du commun, chaleureuse et dépaysante. N'oubliez pas vos jean's, bottes, chapeaux, bandanas, foulards, casquettes... Le cheval est déja sur place...!!! (Si vous les avez oubliés, ou n'en avez pas, pas de souci : dans l’« American vending store » de Christian vous trouverez tout et bien plus encore...)

PARTICIPATION

Participation à cette journée : (apéritif, déjeuner, orchestre, animations) : 39 euros par personne (29€ pour les enfants de moins de 12 ans). Veuillez nous retourner le coupon-réponse ci-joint accompagné de votre règlement à l'ordre de FRANCE LOUISIANE PACA, le tout adressé à notre Vice-présidente, Mme Paulette Rodgers, 1 rue de Cortiou, 13009 Marseille –

page1image42888

1 Chemin des Fourches Est - Route du Val - 83170 BRIGNOLES 

voir les photos GARDEN PARTY BRIGNOLES



 

12/04/2014 : SUR LES PAS DE LAFAYETTE

 

FRANCE LOUISIANE PACA et PAYS de LA FAYETTE réunies en AUVERGNE

Les 12 et 13 avril, les deux délégations précitées se retrouvaient « sur les pas de Lafayette », thème du voyage organisé par l’association « Ordre Lafayette » pour son 15° anniversaire. La délégation auvergnate avait donc le plaisir de recevoir sur les terres du Général Lafayette, les amis qui partagent l’objectif d’entretenir, de développer et d’approfondir l’amitié franco- américaine.

Au programme de ces deux journées: la visite du château de Vollore, guidée très sympathiquement par les propriétaires Michel Aubert et son épouse, Geneviève de Pusy Lafayette, descendante de Lafayette et de Rochambeau. Sous un très beau soleil, magnifiant la façade du château et ses abords, nos amis ont découvert des souvenirs personnels de Lafayette précieusement conservés par la famille Aubert.

La journée se terminait au Puy en Velay, par un dîner réunissant 44 convives en provenance de Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Nice, Antibes, Avignon, St Etienne, Lyon, de Belgique, du Luxembourg, de Montréal ... et d’Auvergne, sans oublier le vice-président de l’Ordre Lafayette pour le Canada et Etats-Unis. L’ambiance fut chaleureuse et musicale accompagnée avec talent par le saxophoniste Jean Housset.

Une journée plus protocolaire, mais tout aussi amicale, débutait le lendemain au Mémorial de Chavaniac Lafayette, où, après la visite des lieux, se déroulait une remise de décorations et récompenses au cours de laquelle Alain Péronny était honoré, en présence du ministre Brice Hortefeux, du député JP Vigier, du vice président du Conseil Général G. Vissac, et des maires de Chavaniac et Langeac.

Ce séjour, caractérisé par la convivialité et la bonne humeur des participants, se clôturait à Langeac, où le groupe était accueilli sur le parvis de l’Hôtel de Ville par les soldats représentants les régiments partis d’Auvergne, d’Agenois, de Touraine, de Pau, d’Auxonne, du Bourbonnais, de Saintonge, et du Soissonais (constitutifs de l’Armée de Rochambeau) et présentant leurs drapeaux respectifs. Madame Roubaud, maire de Langeac faisait ensuite les honneurs de la salle Lafayette pour une chaleureuse réception.

Deux belles journées d’amitié avec l’Ordre Lafayette, mais aussi, et devrions-nous dire surtout, pour les associations régionales de France Louisiane qui ont eu un grand plaisir à se retrouver et à échanger autour de l’un des personnages emblématiques de l’amitié franco américaine.

Michèle Cuot et Alain Péronny 

Voir les photos Sur les pas de La Fayette



 

 

France-Louisiane-PACA

300 ans de français et on a juste commencé !!!

FRANCE LOUISIANE PACA
2 avenue des oliviers
06160 Juan les pins
France